Ventilation non invasive 

L'humidification est vitale pour maintenir l’équilibre naturel de la chaleur et de l’humidité dans les voies aériennes. Sans l’humidité essentielle, les pressions et débits élevés utilisés avec la VNI peuvent dépasser les capacités naturelles deconditionnement des gaz par le patient.

Les avancées de la ventilation non invasive

The American Association for Respiratory Care (AARC) Clinical Practice Guidelines (2012)

  • L'humidification active est conseillée pour la ventilation non invasive (VNI) car elle est susceptible d'améliorer l'adhésion et le confort
  • L'humidification passive (HME) n'est pas recommandée pour la ventilation non invasive.

LES AVANTAGES DE LA VENTILATION NON INVASIVE AVEC HUMIDITÉ ESSENTIELLE

Patient  Médecin
Sècheresse de la bouche, lèvres craquelées, saignements de nez réduits Moins d'interruptions de la ventilation
Assèchement des voies aériennes et inflammation minimisés Moins de temps requis pour remettre les masques en place
Congestion réduite & bronchoconstriction Moins de soins oraux pour la sécheresse de la bouche
Clairance des sécrétions améliorée Plus de confort pour les patients
Travail respiratoire amélioré Tolérance accrue aux traitements VNI
Ventilation améliorée Confiance accrue dans les traitements non invasifs

Cliquez ici pour voir les principales références cliniques.
 

L’humidité essentielle maximise la tolérance

 

En réchauffant et en humidifiant le débit de gaz au niveau qui existe naturellement dans le nasopharynx (31 °C, 32 mg/l), la tolérance du traitement par le patient est maximisée de trois façons:

  • Confort accru
  • Assèchement réduit des voies aériennes
  • Meilleure clairance des sécrétions

L'humidité essentielle compense les effets refroidissants et asséchants des gaz de ventilation.

En apprendre davantage dans notre brochure Présentation des traitements.
 

Humidification active pour prendre en charge les exacerbations de la BPCO


La BPCO se caractérise par divers changements pathologiques, parmi lesquels un dysfonctionnement ciliaire des voies aériennes et une hypersécrétion de mucus. Les symptômes inflammatoires et structurels augmentent avec la gravité. Les exacerbations sont la conséquence de l’accroissement de la réponse inflammatoire.

Pour améliorer les résultats et prévenir les ré-hospitalisations, nous devons optimiser la prise en charge des exacerbations aiguës de la BPCO. L'humidification active a montré qu'elle améliorait la clairance mucociliaire. Elle doit être utilisée en présence de sécrétions abondantes.